Le modèle de communauté est construit autour de valeurs communes, d’inspirations partagées sur le plan des idées et des savoirs-être. Le modèle de communauté est relié par le #CodeSocial, document à la fois structurant et pratique. Il en est le socle, la référence à toute chose: la définition des règles communes, leur évolution, la façon de traiter telle ou telle situation.

Le principe général du modèle de communauté est de reposer sur la résilience et la permaculture.

Pyramid05(1)

Il met l’artiste au cœur de la démarche, dans une volonté de tirer des enseignements sur la vie que nous menons et nous amener à davantage de conscience sur nos actes quotidiens et de possibilité de les changer joyeusement.

A contrario du modèle dominant, le modèle de communauté de ChezNous met en avant les valeurs humanistes et écologiques, en se développant comme une organisation apprenante, ne dépendant pas d’individualités, à la manière d’un organisme vivant.

Pour ce faire, les modalités du vivre-ensemble sont importantes : elles reposent sur la bienveillance, la confiance en soi et en autrui, l’autonomie, la transparence, la réciprocité, l’ouverture à la reliance, l’hospitalité, la joie, le jeu. ChezNous accueille aussi les postures critiques bienveillantes dans la mesure où elles permettent la construction.

Le respect des pensées et des paroles différentes, ainsi que leur écoute sont garantis par un temps de parole équitable.

La communauté elle-même est en mouvement, se structure autour d’un noyau dur et de sympathisants (environ 850 personnes à ce jour), dont les rôles et les talents au sein de ChezNous peuvent être divers : auteurs, contributeurs, partenaires..et changer tour à tour dans un esprit de fertilisation croisée.

L’organisation se veut souple, basée sur un support technologique efficient et agile mais non prédominant, les associations de talents se construisant autour d’un projet commun, d’une volonté commune.

Les richesses créées à cette occasion sont l’objet d’une attention particulière, puisque là où l’on transcrirait de façon comptable les apports de chacun, une matrice des richesses consigne en plus le niveau qualitatif : la nature des contributions dont l’éventail est large puisqu’il recense jusqu’à la mise en joie, l’évaluation de la qualité réelle par les pairs et une rétrospective des points forts et points faibles.

Matrice02-01

L’éditeur est le garant des conditions de fonctionnement de la communauté. Il crée des liens forts et contractuels. Il maintient le système d’information et les conditions de son animation. Il met en œuvre les volontés des contributeurs, garantit la cohérence entre ce que propose le contributeur et le projet initial de l’auteur.

Les contributeurs utilisent leur droit d’initiative en participant à la vie de la communauté. Tout niveau d’implication est possible, de la micro-contribution à celui dont peut émerger de nouveaux projets, des recherches collectives de solution ou de mise en place d’un réseau d’entraide.

Le #CodeSocial prévoit de façon claire la gestion des conflits, des litiges et des tensions qui peuvent émerger en environnement co-constructif et co-émulateur.

Les grands piliers décrits dans le #Code Social : le modèle Culturel et Artistique, le modèle Écologique, le modèle Social et Humain, le modèle Technologique, le modèle Économique et le modèle Juridique et Financier sont constitués en commissions thématiques, tenues par les associés de façon régulière.

Le passage à la mise en œuvre réelle du travail des commissions et des missions, projets, aventures nouvelles entraînent des discussions, des arbitrages, des questionnements qui sont tranchés par le Conseil des Sages et/ou le Président fondateur. Son rôle est davantage de ramener une harmonisation dans les soulèvements qui auront été posés en situation. Mais le ring de la gouvernance est avant tout un exercice d’aller-retour entre expérimentation, adaptation et pérennisation. Jeu suffisamment subtil pour respecter le cadre en autorisant l’expérience nouvelle, sans figer à terme l’apprentissage.

Le modèle communautaire évolue dans l’économie des biens communs : catalogue contributif, système d’information locale, contenus, etc.. Ceci étant, il auto-produit des projets appartenant aux auteurs : livres, formation, conférences, séminaires, analyses, études, etc…

statuts-gouv-01(2)
statuts-gouv-02(3)