PAIR à PAIR

Historique

PAIR a été conçu au fil de réflexions sur l’art et la manière de structurer le web documentaire interactif que Guillaume Rouyer avait amorçé en collaboration avec Charlotte Dafol et Romain Gaudin entre 2011 et 2013.

Ce web documentaire visait la production d’un ou plusieurs projets de société en intelligence collective. Après avoir tourné plus de 70 heures de rushes, dans lesquels une vingtaine de personnes abordaient une vingtaine de sujets, il nous a fallu exploiter toutes ces données. Il y avait des Acteurs, beaucoup d’Idées et pas mal de Projets. Un Acteur pouvait avoir plusieurs Idées, une Idée pouvait rassembler plusieurs Acteurs, plusieurs Acteurs pouvaient avoir le même Projet, et tous ces Projets (et ces Acteurs) avaient besoin de plein de Ressources.

Le web documentaire interactif que nous voulions créer avait la structure d’un graphe constitué de Projets, d’Acteurs, d’Idées et de Ressources …

Définition

PAIR est un vocabulaire permettant d’exprimer simplement le réel, ainsi que les interactions qui s’y déroulent. Le réel est perçu sous la forme d’un graphe faisant interagir des projets, acteurs, des idées et des ressources.

L’enjeu de l’ontologie PAIR est de permettre à une diversité de plateformes, blogs, sites web, bases de données de partager un même langage, et ce faisant de devenir interopérables.

PAIR est une représentation du monde prenant la forme d’un modèle conceptuel, où chaque nœud est radicalement autonome tout en étant relié à d’autres nœuds, sur le principe de la combinatoire.

Les nœuds du modèle PAIR

Projets

  • Initiatives, missions ou activités.
  • Événements

Acteur

  • Individus
  • Groupes (informels)
  • Organisations (personnes morales)
    • Associations, fondations
    • Entreprises
    • Organismes publics, collectivités

Idées

  • Thèmes (concepts, centres d’intérêts)
  • Thèses
    • Arguments
    • Problèmes ou questions
    • Propositions

Ressources

  • Biens ou services
  • Compétences
  • Documents
  • Œuvres
  • Lieux
  • Ressources financières
  • Ressources naturelles

Les liens du modèle PAIR

Il serait fastidieux de décrire ici toutes les relations du modèle PAIR. Citons en néanmoins quelques unes.

Acteur – Projet

  • contribue à
  • a contribué à
  • est le créateur de
  • aime
  • suit
  • soutient
  • soutient financièrement
  • bénéficie de
  • est opposé à
  • a pour participant

Acteur – Idée

  • est l’auteur de
  • s’intéresse à
  • travaille sur
  • aime
  • suit
  • soutient
  • soutient financièrement

Acteur – Idée

=Quelques exemples de relations entre les PAIRs

Ce que PAIR ne recouvre pas

  • Les événements au sens de « faits »

Chantier

Le modèle PAIR attribue le statut de personne vivante à des individus ET à des collectifs, qu’il rassemble sous la catégorie d’ « acteurs ». Il reprend en cela l’idée d’individus du troisième type, chère à Edgar Morin. Il s’inspire par ailleurs du concept de noosphère, de Pierre Teilhard de Chardin, qui fut l’un des premiers à doter de vitalité la sphère des idées, de l’esprit, de la pensée. En tant qu’ « Idées », les réflexions et les propositions seront également dotées de vitalité et pourront donc interagir sur le réseau social. A ces deux catégories, nous en ajoutons 2 autres : Celle des projets. Des acteurs, des idées et des projets pourront interagir sur l’Assemblée Virtuelle : bénéficier d’un espace dédié, chatter, se connecter, se promouvoir, se renforcer. Celle des ressources : …

Exemples d’idées (Thèmes, thèses, concepts, notions, questions etc.) : développement soutenable, transport, démocratie, les makers (« les génies amateurs intègrent la chaîne de production »),l’économie circulaire (« produire et consommer en s’adaptant à la production et à la consommation de son environnement »), l’économie inclusive (« démarche commerciale visant à faire passer le bien commun avant la maximisation des profits »), la co-création (« innovation industrielle fondée sur les suggestions du plus grand nombre »), l’économie du partage (sources)