Modèle Social et Humain

 

Le modèle social et humain définit le contexte et les pratiques en termes de relations humaines dans au sein du PAIR et vis-à-vis de l’extérieur. Il permet de partager les principes organisationnels ainsi que leurs conditions de mise en application. Ceux-ci concernent les savoirs-être, la gouvernance, les modalités de contribution et de rétribution, les modalités de partenariats et d’interactions avec l’extérieur, la régulation.

Principes généraux et mots-clés

Le bonheur et l’épanouissement de chacun(e) des membres est fondamental dans les critères de réussite de ChezNous ; d’où la création d’une Matrice de Richesses qui permet d’évaluer les contributions sur un mode quantitatif et qualitatif. Chacun(e) est une partie du tout et le tout est un collectif où l’individualité de chacun(e) est respectée.

 

Parce que le monde actuel est trop complexe pour être abordé sans l’intelligence collective, ChezNous fait le pari de faire converger intérêts individuel et collectif dans un cadre où chacun est tour à tour Héros et Gardien d’un collectif en émergence.

ChezNous souhaite offrir l’expérience d’un réel inter-être, où les compétences des uns et des autres nous augmentent tous.

ChezNous œuvre pour construire une communauté constituée de membres individuels choisissant librement de participer. Les membres maintiennent l’alliance et la confiance pour contribuer à des modifications constructives et font croître les communs.

ChezNous, nous croyons qu’en œuvrant ensemble nous pouvons créer de nouvelles richesses détonantes et fabuleuses.

Les membres de ChezNous considèrent que l’établissement de règles claires et de principes opposables (enjeu du #CodeSocial) est une condition nécessaire à la constitution d’un territoire de confiance, d’équipotence, de réciprocité et de liberté permettant le développement de processus stigmergiques, autrement dit, de productions non autorisées alliant liberté d’initiative et collaborations croisées.

L’un des objectifs de ChezNous est de permettre une coopération forte entre les différents membres de ChezNous. Le catalogue contributif notamment, engendre des dynamiques de co-essaimage et de commercialisation croisées.

Ce faisant, nous démultiplions nos capacités d’actions, mais nous démultiplions aussi, potentiellement, les risques de tensions, de frictions. D’où l’importance de se doter d’un cadre très clair (#CodeSocial) et de processus bien définis.

L’enjeu majeur est celui de la confiance, dans la mesure où celle-ci permet à chacun de se libérer de ses peurs et de s’ouvrir pleinement.

Nous conçevons ChezNous comme un espace de pleine confiance permettant à ses membres de s’ouvrir pleinement à la coopération.

A cette fin, nous expérimentons un certain nombre d’outils et de méthodologies dont l’objectif est de permettre à cet écosystème :

  • De travailler ensemble efficacement sur la base de règles du jeu clairement définies (#CodeSocial)
  • D’interagir de manière fluide (Système d’information ouvert)
  • De collaborer de manière agile et décentralisée (PAIR à PAIR)
  • De partager nos offres et opportunités (Catalogue contributif)
  • De répartir équitablement la valeur collectivement générée (Matrices de richesses – Dividende contributif)
  • D’oeuvrer ensemble à la révolution … des communs libres, de l’économie Symbiotique, de la démocratie Ouverte !

Rejoindre ChezNous, c’est donc souscrire à l’idée que tout jeu est défini par des règles du jeu, et que c’est dans le cadre de règles du jeu clairement définies que peuvent se développer d’authentiques dynamiques stigmergiques 🙂

 

  • Mots-clés

PAIR à PAIR, #CodeSocial, catalogue contributif, matrices de richesses, dividende contributif, communs, économie symbiotique, fertilisations croisées, collaboration, coopération, intelligence collective, stigmergie, confiance, bienveillance (concrète), dynamique, co-responsabilité, reliance relationnel et technique, autonomie, feed-back, inclusion, vision et valeurs partagées, matrice des richesses, démocratie, réciprocité, protocoles relationnels, technologiques et de gouvernance, gestion des tensions et litiges

Savoirs-être

Quelles sont les modalités du vivre-ensemble ? Existe t’il des conventions, des codes, des rituels, des pratiques implicites ?

 

  • Modalités du vivre-ensemble

Les relations humaines, que ce soit dans le cadre de ChezNous ou vis-à-vis de l’extérieur, s’inscrivent dans une perspective de bienveillance, d’autonomie, de transparence, de réciprocité et d’ouverture à la reliance. ChezNous souhaite offrir l’expérience d’un réel inter-être, où l’individualité de chacun est pleinement respectée.

 

ChezNous accorde une place importante à la révolution du sourire, à l’hospitalité, à la joie, au jeu, aux fêtes et célébrations, aux moments en dehors de toute production, recherchant la convivialité et le lien humain.

 

La confiance à priori, l’aptitude à faire confiance aux autres sont des fondamentaux d’ordre sacré auxquels nous tenons particulièrement.

 

Les postures critiques sont les bienvenues à condition qu’elles soient bienveillantes et constructives.

 

Le respect, l’écoute de la pensée et de la parole de tous, qui se traduit dans l’équité des temps de parole, est un autre des fondamentaux de ChezNous.

 

Pour que le processus collectif donne le maximum, nous supposons la bonne foi. Cela signifie que nous croyons que tous ceux qui contribuent, le font dans une optique informative, éducative,pertinente et enrichissante. Supposer la bonne foi est une valeur clé ChezNous. Peu importe la contribution, nous donnons aux personnes le bénéfice du doute et partons du principe que ceux qui participent adhèrent et soutiennent notre démarche. C’est ce que nous appelons les contributions constructives.

En cas d’erreurs, la nature de la communauté fait qu’il est facile de les corriger. Notre auto-organisation et les règles contributives le permettent.

Supposer la bonne foi signifie que quand nous trouvons une erreur, nous oeuvrons pour la corriger et nous nous souvenons que la personne qui a fait l’erreur a aussi œuvrer pour améliorer les ressources et construire les communs.

Tout ce que nous faisons ChezNous, nous le faisons en tant que membres d’une communauté. Chaque mission est un ouvrage commun. En contribuant ChezNous, nous faisons confiance en la communauté pour reconnaître la valeur de notre ouvrage.

Le respect de la communauté est un bien précieux, c’est notre bien commun et même si nous ne pouvons pas toujours être d’accord nous en prenons soin collectivement.

ChezNous, nous croyons qu’un groupe de personnes oeuvrant ensemble est en soi un résultat profond et de valeur. Nous espérons créer des espaces où de de belles constructions se produiront. C’est la philosophie qui anime ChezNous dans l’optique de créations communes et pérennes.

L’accompagnement… un fondement pour ChezNous

  1. Accompagner chacun(e) dans la révélation et la valorisation de ses talents.
  2. Construire un socle bienveillant et convivial.
  3. Créer les conditions favorables aux synergies.
  4. Observer attentivement ce qui émerge spontanément.
  5. Mutualiser les bonnes pratiques.
  6. Promouvoir une visée commune autour de ChezNous.
  7. Animer l’esprit de communauté.

 

  1. Garantir une médiation en cas de difficultés.
  2. Nourrir le terreau de l’être-ensemble.
  3. Elargir les possibilités de réalisation collective.
  4. Relier nos énergies dans le sens d’une évolution populaire.

L’éthique de la relation et de la coopération

+ L’exemplarité des attitudes et comportements

+ Le respect des différences

+ Le sens du service à l’égard de ses collaborateurs

+ L’instauration d’un climat de confiance et de bienveillance

+ La reconnaissance des efforts et mérites individuels et collectifs

+ L’encouragement et l’aide au développement professionnel

Ces notions visent à se lancer dans la construction d’ une communauté d’ « inter-êtres » basée sur la confiance, la fraternité, l’auto-organisation et l’intelligence collective.

La Transparence, un processus ouvert… les bases de la confiance

La transparence est une valeur cruciale ChezNous, à la fois pour l’équipe permanente et la communauté au sens large. Cela comprend notre engagement à l’ouverture et à la responsabilité. Nous incarnons ces valeurs en communiquant les pages de débat et l’ensemble de nos protocoles de communication et l’ensemble des procédures liés à l’activité collective.

Plus que la transparence totale, ChezNous met en avant la pratique du processus ouvert. Toutes les informations ne sont pas accessible à tous mais les procédure pour y accéder sont claires et partagées. C’est par cette pratique que nous développons l’holoptisme nécessaire à mettre la confiance au cœur de la communauté.

Les contributions de chacun sont un cadeau pour la communauté. Pour que la communauté s’épanouisse, laissez aller vos contributions. Tentez d’être en accord avec cela. Il est toujours temps de revenir sur une contribution, la transformer, en débattre. Nous sommes bienveillants les uns envers les autres. Pour collaborer sur un ouvrage, c’est mieux d’avoir confiance. Les raisons pour que la coopération se mette en place est que nous sommes des personnes et que c’est profondément dans notre nature de faire les choses ensemble.

Utiliser votre vrai nom atteste votre engagement pour une certaine transparence (processus ouvert) et cela permet aux autres de mieux collaborer avec vous. Cela crée aussi un plus grand investissement dans votre travail parce que vos contributions sont attachées à votre identité.

Contribuer ChezNous se fait dans la confiance. Faites confiance à la communauté pour vous impliquez positivement dans votre ouvrage. Les concierges sont la pour protéger votre ouvrage. La confiance s’accroît avec le temps et l’expérience. Testez le en contribuant, puis regardez le résultat !

Règles d’usages de base de la coopération

Processus Ouvert (OpenProcess). Il ne s’agit pas de transparence totale mais simplement de répondre au besoin de rendre les règles du jeu claires et partagées. Dans la pratique, il s’agit de :

  • maintenir et de faire évoluer le CodeSocial du projet de façon ouverte et transparente.
  • produire une fiche d’identité et des compte-rendus d’activités réguliers,
  • établir une matrice de richesses pour chaque mission-projet du Jeu qui permette de visualiser les ressources (qualitatives et quantitatives) et les flux d’échanges (organisation ou relation) entre les membres.
  • qualifier les liens de partenariat.

Retour d’expériences (FeedBack). Il s’agit de la participation à l’évolution du projet : dire ce qu’on fait et faire ce qu’on dit. Le FeedBack sert à partager ou repérer les bonnes pratiques, les difficultés, les futures améliorations. Il est une constituante du processus d’auto-animation de la communauté.

L’Hospitalité, la capacité d’accueil des nouveaux

Personne ne peut siffler une symphonie. N’importe quel gros travail requiert une communauté, une équipe dédiée pour réaliser son objectif. En sortant de notre chemin pour impliquer et inclure d’autres, nous pouvons construire quelque chose de géant et passer du bon temps à le produire.

L’inclusivité à aussi la vertu simple de faire que les autres se sentent bien. Nous sommes heureux quand nous sommes accueillis chaudement à l’intérieur d’un groupe ou d’un projet. Œuvrer ChezNous est une opportunité merveilleuse de produire du bien en le faisant bien.

 

  • Conventions, codes & rituels

 

Gouvernance

Quelles sont les parties prenantes ? Qui produit l’information, comment est-elle partagée ? Comment est organisée la réflexion, comment se construisent les orientations ? Comment se prennent les décisions, qui valide les orientations stratégiques ? Comment sont distribuées les responsabilités ? Quel est le rôle du ou des fondateurs ? Avez-vous établi d’autres règles de fonctionnement liées à des enjeux qui ne seraient pas listés ci-dessus ?

 

 

  • Les parties prenantes

 

La Pyramide Inversée

La société se construit à partir du modèle de la pyramide inversée, un modèle constitué des interactions de trois types d’acteur : auteur, éditeur et producteur. L’objectif de l’organisation en “pyramide inversée” est de créer la confiance et les conditions de la coopération.

Structure de la pyramide :

L’auteur (dans la présente il s’agit de Mathieu Coste) est celui qui porte l’idée et qui construit le démarrage du projet. Il prépare le moment où le projet peut devenir collectif. Il crée les conditions de la coopération. L’auteur définit l’orientation ou “ligne de conduite” propre au projet ; il pose les grands principes et les limites pour indiquer à l’éditeur les critères qui permettront de formuler les règles de fonctionnement de la communauté autour du projet. L’auteur garde une influence (consultative) mais n’est plus le seul à décider dès lors que l’éditeur et le producteur entrent en jeu.

L’éditeur (dans la présente il s’agit de la SAS ChezNous) est celui qui garantit les conditions de fonctionnement de la communauté. Il porte les questions financières et juridiques. Il crée des liens forts et contractuels. Il maintient le Système d’Information et les conditions de son animation. Il met en œuvre les volontés des contributeurs. Il s’assure de la cohérence entre ce que propose le contributeur et le projet initial de l’auteur. L’éditeur à la responsabilité de l’évolution du #CodeSocial au regard des contributions tout en gardant à l’esprit l’esprit initial du #CodeSocial.

Les contributeurs sont les membres de la communauté (les sociétaires et les membres du Jeu ou joueurs). Ils utilisent leur droit d’initiative en participant à la vie de la communauté. Ils participent un minimum en garantissant un minimum d’attention à la vie de la communauté. Ils constituent une sorte d’assemblée générale permanente. Les interactions au sein de la communauté produisent des richesses (projet, sous projet, recherche collective de solutions, réseau d’entraide…). La matrice de richesses permet de valoriser ceux qui participent et s’impliquent beaucoup tout en permettant et respectant les micro contributions.

Les flux de la pyramide :

Au début il y forcément l’investissement dans la conception de l’idée, dans l’oeuvre proposé par l’auteur. L’auteur garde la propriété de la marque et négocie sous le mode du consensus un contrat de licence de marque avec l’éditeur. Les contributions des premiers contributeurs fondateurs sont pris en compte dans le capital immatériel du projet à travers la tenue des matrices de richesses. ChezNous mène une recherche action sur la visualisation et la prise en compte du capital immatériel afin de devenir un outil de pilotage dans les décisions stratégiques.

La démocratie du projet

La gouvernance de la SAS ChezNous se fonde sur une pratique démocratique qui peut se résumer par l’équation 1 homme = 1 voix. Il s’agit de se ré-approprier du sens du mot “démocratie” et d’incarner ses valeurs dans un contexte entrepreneurial complexe.

  • L’assemblée générale des actionnaires est l’organe qui a le pouvoir sur l’ensemble des décisions.
  • Chaque actionnaire a un droit d’initiative afin de proposer une action : poser une question, proposer un projet innovant, soumettre une idée, émettre une critique, demander des explications. Le droit d’expression des actionnaires est un des fondements de la gouvernance de ChezNous.
  • L’assemblée générale délègue la gestion quotidienne au président, assisté dans sa tâche par les commissions thématiques .
  • Les décisions sont prises à partir du travail réalisé dans les commissions thématiques composées de membres sociétaires. Il y a aujourd’hui 6 commissions thématiques : DRRH, économie, technologie, écologie, Droit/ Finances, Art et Culture.
  • Le conseil des sages regroupe des représentants de chaque commission thématique (élection sans condidat), ajouté du président et de trois actionnaires tirés au sort. Le conseil des sages arbitre les décisions si nécessaire, sur demande d’au moins dix actionnaires ou du président. Quand le conseil des sages est sollicité, il prend le contrôle effectif de l’organisation. Ses décisions sont prises sur le mode du consentement et si besoin par vote.

 

  • Information

Différents niveaux de partage de l’information correspondent aux différentes membranes de ChezNous. L’enjeu majeur du partage de l’information est la création d’un holoptisme propice à la collaboration.

 

  • Réflexion
    • Les productions non autorisées sont encouragées. Lorsqu’elles se transforment en projets, elles doivent faire l’objet d’une documentation de type #CodeSocial.
    • Les réflexions en intelligence collective sont également encouragées et font l’objet de bonnes pratiques les permettant.
  • Décisions
    • Principes de base
      • Par défaut, ChezNous consacre le principe de la production non autorisée, c’est à dire ne faisant pas l’objet d’un processus délibératif ou décisionnel.

Les membres de ChezNous bénéficient d’une pleine confiance à priori, d’éventuelles régulations n’intervenant qu’à posteriori.

Ce mode de fonctionnement suppose un préalable : la compréhension, l’incorporation, l’appropriation par chacun, du #CodeSocial et de son esprit.

 

      • Certains moments de la vie de ChezNous nécessitent néanmoins une délibération collective, dont le périmètre des parties prenantes varie selon la nature des enjeux :
        • Inclusion d’organisations
        • Création de projets “ChezNous”
        • Décisions engendrant un risque
        • Dynamiques engendrant un risque (régulation à posteriori)

Parties prenantes  : Exploratrices et expérimentatrices

        • Exclusion de membres

 

      • Les acteurs et les projets disposant d’un #CodeSocial validé par ChezNous ne sont pas soumis au processus de décision, dans la mesure où ils se gèrent eux-mêmes.

 

      • Les modifications du #CodeSocial font l’objet d’un processus particulier, décrit à la fin du document.

 

    • Processus décisionnel

Par consentement des parties prenantes.

 

  • Responsabilité

Les membres sont responsables de leur investissement dans le commun. En participant il font de leur possible pour permettre un développement harmonieux du commun. La responsabilité juridique du commun est assuré par son éditeur (la SAS ChezNous)

 

  • Rôle et place des fondateurs

Les fondateurs se conforment au #CodeSocial, au même titre que l’ensemble des membres. Ils ne disposent pas de droits spéciaux, si ce n’est celui de siéger au conseil des sages.

 

Ils ont par ailleurs inscrit leurs contributions dans le cadre de la matrice de richesses de ChezNous.

Contribution

Quelles sont les modalités d’entrée ou d’inclusion ? Comment contribue t’on, quelles sont les modalités de participation, comment se construit l’action collective ? Quels sont les droits et les devoirs de chacun ? Existe t’il des dispositifs d’évolution et de formation ?

 

  • Modalités d’entrée
    • Processus

ChezNous est ouvert aux individus et aux organisations se reconnaissant dans son #CodeSocial et souhaitant s’inscrire concrètement dans une relation de collaboration, de mutualisation et de complémentarité avec les autres membres de ChezNous.

 

Le processus d’inclusion est réalisé dans une attitude de “pédagogie blanche” c’est à dire en considérant le nouvel entrant comme un membre à part entière, vis-à-vis duquel les acteurs de ChezNous se positionneront comme ressources.

 

L’inclusion est un processus qui commence par la volonté d’un acteur de rejoindre ChezNous.

 

  • Modalités de l’action collective

Afin de favoriser un fonctionnement de type stigmergique, les acteurs et projets s’inscrivant  dans ChezNous s’engagent sur un certain nombre de points :

 

    • Respecter / se doter d’un #CodeSocial
    • Partager l’information afin de faire tourner à plein la dynamique collaborative.
    • Participer à la vie de ChezNous
    • Jouer le jeu du PAIR à PAIR
    • Jouer le jeu du catalogue contributif

 

Modulo le respect de ce qui précède, les membres de ChezNous sont invités à faire pleinement usage de leur liberté, de leur folie, de leur créativité.

 

  • Évolution et formation

ChezNous constitue un lieu de fertilisations croisées à disposition de ses pairs, lesquels peuvent dès lors évoluer et se former au contact de leurs pairs, et réciproquement 😉

Rétribution

Comment sont allouées les ressources, comment la valeur est elle répartie au sein de l’organisation ? Y a t’il des mécanismes de rétribution des contributions ?

 

Les règles d’allocation des ressources sont transparentes et connues de tous.

 

Le conseil des sages est souverain dans l’allocation des ressources sur la base du processus de décision défini dans le modèle social et humain.

 

Toutefois, il met en oeuvre une gestion la plus décentralisée possible de l’allocation des ressources, via le principe des matrices de richesses et du dividende contributif, ainsi que dans une logique de co-budgeting.

 

Le principe des matrices de richesses est utilisé pour sa capacité à prendre en compte la diversité des flux qui traversent un écosystème :

  • Production
  • Documentation
  • Communication
  • Fonctions supports dont opérationnalisation du #CodeSocial
  • Recherche et développement
  • Joie et Bien-être

 

Ces flux sont mesurés à travers 3 critères :

  • Quantitatifs (temps de travail, euros)
  • Qualitatifs (productivité, pertinence)
  • Emotionnels (attitude positive, constructive, joie, ouverture)

 

Dans le cadre de flux entrants en euros, le principe du dividende contributif est appliqué afin de rémunérer de manière équitable les différents contributeurs.

 

Partenaires

Comment, de quelle manière s’organisent les relations avec les partenaires ? Existe t’il différents niveaux, différentes natures de partenariats ? Sur quels principes se construisent-ils ?

 

Sont partenaires de ChezNous, des acteurs l’ayant souhaité ou ayant été sollicités.  Ils ont à minima accepté de se livrer à une interview #CodeSocial, à travers laquelle ChezNous a considéré que l’acteur concerné entrait en adéquation avec le #CodeSocial de ChezNous. ChezNous travaille avec eux de manière bilatérale sur des projets concrets dans une relation de sympathie et de réciprocité sur la base de codes sociaux “Projet”.

Régulation

Y a t’il des mécanismes de régulation, de gestion des tensions et des conflits ? Quels sont-ils ? Y a t’il des mécanismes de contrôle et d’évaluation ?

 

    • Gestion des conflits

 

Des espaces (fil de discussion) et des temps (visio trimestrielle à minima) dédiés à la gestion des conflits et des tensions sont créés. Des espace-temps peuvent être créés sur demande, auprès du conseil des sages, afin de résoudre en intelligence collective les potentiels conflits et tensions au sein de ChezNous.

 

    • Contrôle
      • Suivi

Les acteurs et les projets se suivent eux-mêmes.

 

      • Évaluation

Les acteurs et les projets s’évaluent eux-mêmes.

 

      • Modalités d’exclusion
        • Exclusion d’individus

Responsabilité de l’organisation de laquelle ils font partie.

        • Exclusion d’organisations

L’exclusion d’une organisation se décide par le conseil des sages dans le cas où des membres considèrent qu’un acteur devient un danger pour le bon fonctionnement de tous. Pour cela les instances de gestion des litiges et tensions doivent avoir d’abord avoir été saisies.